Tarifs livraison
Frais de port
Points euros remise
Paiement sécurisé
parrainage
Colissimo suivi
Mondial Relay
loader_big.png

Cartes et géographie du Nouveau-Brunswick





De forme quasi rectangulaire, soit environ 242 km d'est en ouest et 322 km du nord au sud, le Nouveau-Brunswick a une superficie de 73 440 km². La province est la plus grande en superficie des trois provinces Maritimes.

Cartes et géographie du Nouveau-Brunswick

Cavernes de Saint Martin

De forme quasi rectangulaire, soit environ 242 km d'est en ouest et 322 km du nord au sud, le Nouveau-Brunswick a une superficie de 73 440 km². La province est la plus grande en superficie des trois provinces Maritimes.

Le paysage au sud se caractérise par des collines dont les pentes descendent graduellement vers les marais salés en bordure de la baie de Fundy. Les parties orientale et occidentale de la province se composent d'un terrain valonneux que sillonnent des rivières au fond de vallées profondes. Les hautes terres du nord-ouest de la province comprennent principalement des montagnes qui sont le prolongement de la chaîne des Appalaches. Le mont Carleton , haut de 820 m , est le point le plus élevé de la province et le plus haut sommet des Maritimes.

L'intérieur de la province est surtout constitué de hautes terres valonneuses presque entièrement couvertes de forêts. Le relief de la région de l'est est relativement plat, tandis que celui du sud est plutôt accidenté.

Le magnifique fleuve Saint-Jean, souvent appelé Rhin de l'Amérique du Nord, traverse la province du nord au sud.

le Nouveau-Brunswick est blotti au sud de la Péninsule gaspésienne, au Québec, et partage sa frontière ouest avec l'État du Maine.

La frontière ouest de la province est entièrement formée du littoral : le golfe Saint-Laurent et le détroit de Northumberland donnent à la province des plages sablonneuses aux eaux salées les plus chaudes au nord de la Virginie.

Au sud, la baie de Chignecto et l'isthme de Chignecto, large de 24 km , relient le Nouveau-Brunswick à la Nouvelle-Écosse.

Le reste du littoral sud est constitué de la baie de Fundy, dont les marées, les plus hautes du monde, ont sculpté un littoral spectaculaire. Le Nouveau-Brunswick est aussi relié à l'Île-du-Prince-Édouard par le célèbre pont de la Confédération.

Situé sur la côte est du Canada, le Nouveau-Brunswick dispose de magnifiques plages sablonneuses pendant l'été, il jouit d'un feuillage automnal spectaculaire, de fleurs sauvages printanières d'une éclatante beauté, et de vastes étendues de neige blanche et pur l'hiver. La province se caractérise notamment par ses collines ondoyantes, ses vallées spectaculaires, et son patrimoine architectural historique et moderne dans bon nombre de ses cités, villes et villages.

Les agglomérations du Nouveau-Brunswick sont variées. Il y a huit cités : Bathurst, Campbellton, Dieppe, Edmundston, Fredericton (la capitale provinciale), Miramichi, Moncton et Saint-Jean. La province compte aussi un grand nombre de villes et villages attrayants sur l'ensemble du territoire, qui offrent un large éventail d'attractions aux visiteurs et aux résidents.

Les rivières de la province, dont le puissant fleuve Saint-Jean, la splendide rivière Restigouche et la majestueuse rivière Miramichi, possèdent toutes des caractéristiques uniques sans nulle pareille. Qu'il s'agisse des terres agricoles valonneuses, des paysages forestiers spectaculaires, des vallées riveraines et des sommets de montagne rocheux, la beauté et la variété du Nouveau-Brunswick sont uniques au monde.

CLIMAT

Le Nouveau-Brunswick possède divers climats caractéristiques d'une zone côtière et d'une province à l'intérieur des terres. Le mois de janvier est habituellement la période la plus froide de la province, tandis que juillet est le mois le plus chaud. Par ailleurs, eu égard à l'influence des masses d'air humide de l'Atlantique, des hivers doux et des périodes de temps frais en été sont également observées.

L'été est normalement chaud et agréable, mais tout de même pas trop chaud. Le long de la baie de Fundy, la température moyenne en été oscille entre 20 et 22 o C, tandis que des températures plus élevées sont observées vers l'intérieur des terres.

Au printemps et à l'automne, il y a de nombreuses journées agréables, mais un peu plus fraîches. Le printemps et le début de l'été sont particulièrement secs au Nouveau-Brunswick, mais il y a tout de même suffisamment de précipitations pour la saison de croissance des cultures. À l'intérieur des hautes terres, on observe environ 1 200 millimètres de précipitations par année, dont la plus grande quantité tombe en été.

En hiver, la température moyenne baisse notablement, du sud vers le nord. L'intérieur de la province comprend des sommets de plus de 600 mètres qui se trouvent plus directement sur le trajet des grandes masses d'air continentales. Les hivers y sont souvent très froids. Vers le sud, ce temps froid devient graduellement plus tempéré en raison des effets de la latitude et, dans une plus large mesure, du climat maritime. Les agglomérations côtières comme Saint Andrews et Saint-Jean subissent l'influence de l'air humide de l'Atlantique la majeure partie de l'année, ce qui produit des périodes de temps doux pendant l'hiver et du temps frais le reste de l'année.

Population

Selon les données du recensement de 2009, 729 997 personnes habitent au Nouveau-Brunswick.

Saint John est la plus grande ville de la province, avec une population de 68 043 habitants; elle est également la plus ancienne ville. Moncton compte 64 128 habitants, tandis que Fredericton, la capitale provinciale, en compte 50 535. La population de Bathurst est de 12 714 habitants, celle d'Edmundston, de 16 643 et celle de Campbellton, de 7384.

Miramichi, constituée en municipalité le 1er janvier 1995, englobe plusieurs collectivités de la région de Chatham et Newcastle et compte une population de 18 129 habitants. Dieppe est devenue la huitième cité du Nouveau-Brunswick le 1er janvier 2003. En 2006, elle comptait 18 565 habitants.

Le Nouveau-Brunswick est la seule province officiellement bilingue du Canada. Selon le recensement de 2006, environ 33 p. 100 de la population parle français.

Histoire et armoiries - Haut de page - Page d'accueilimagesfleche.jpg



Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus
OK