Tarifs livraison
Frais de port
Points euros remise
parrainage
Paiement sécurisé
Colissimo suivi
Mondial Relay

Recettes traditionnelles

Pour combattre le froid du grand nord canadien, la nourriture joue un rôle important. La plupart des plats traditionnels Canadiens remontent à l'origine des amérindiens et des colons. Parmi les spécialités culinaires les plus réputées du Canada, on retrouve le fameux sirop d'érable ou encore la tourtière et les fèves au lard. Si vous souhaitez vous mettre à l'heure canadienne, vous devrez apprendre à les reconnaitre. Voici donc un aperçu des spécialités les plus connues du Canada.

Trier par

Affichage

  • Fèves au lard à la mélasse

    Fèves au lard à la mélasse  

     



    Les fèves au lard est une recette de la cuisine traditionnelle paysanne des pionniers, trappeurs, « coureurs des bois » et « voyageurs » faite de haricots et de morceaux de lard à cuisson lente au four. Mais une autre version parle des Abénaquis qui serait à l'origine de ce plat. Ces alliés des Français contre les Anglais et les Iroquois, étaient considérés comme de redoutables guerriers. Grands amateurs d’eau d’érable, ils faisaient en effet cuire leurs haricots dans l’eau sucrée, ce qui influença les cuisiniers sur les bateaux faisant escale à Boston.

     

     

      Plus de détails

  • Boeuf wellington

    Boeuf wellington  

     




    Le boeuf Wellington est un plat figurant régulièrement au menu des reconstitutions de dîners au mess des officiers du lieu historique national de la Citadelle-d’Halifax. Il est servi aux visiteurs pendant la présentation de récits sur l’origine historique du repas et des mets.

     

     

      Plus de détails

  • Tourtiére à la Québécoise

    Tourtiére à la Québécoise  

     




    On dit que la tourtière est originaire de France et qu’elle a été introduite en «Nouvelle-France» vers le début du XVIIe siècle.
    En France, la cannelle, le clou de girofle, la muscade et la toute-épice étaient des assaisonnements courants aux pâtés à la viande. La tradition d’utiliser une ou plusieurs de ces épices lors de la préparation des pâtés à la viande a été transmise également au Canada.
    Vers le milieu du XVIIIe siècle, la cannelle, le clou de girofle, la muscade et la toute-épice n’étaient plus utilisés dans les pâtés à la viande européens; cependant, leur tradition a continué au Québec. Certains experts affirment que c’est l’utilisation d’une ou de la totalité de ces épices qui caractérise la tourtière traditionnelle.
    Les assaisonnements de la garniture de viande dans la tourtière étaient souvent uniques aux goûts particuliers d’une famille. Ces recettes, transmises d’une génération à l’autre, sont encore précieusement conservées à ce jour.
    Il y a de nombreuses différences régionales dans la tourtière au Québec. Par exemple: •Tourtière de Québec – cette tourtière est caractérisée par du porc haché, de l’oignon et du céleri haché. Elle est assaisonnée de laurier, de poivre noir, de sarriette, de romarin, de muscade et de cannelle et on utilise des flocons d’avoine pour l’épaissir (il semble que les flocons d’avoine soient d’influence écossaise).

    •Tourtière du Saguenay – il s’agit d’une tourtière faite dans un plat profond. Semblable à la tourtière de Québec, cette recette inclut une livre de porc en cubes et trois livres d’autres viandes ainsi que des oignons, du poivre noir, de la cannelle et des pommes de terre. Elle est caractérisée par une alternance de couches de viande et de pommes de terre, chaque couche étant saupoudrée d’épices.

    •Sur l’Île d'Orléans – cette recette utilise du porc, du bœuf et du veau hachés. Du saindoux, une gousse d’ail et quelques épices sont ajoutés aux viandes. La texture est moins granuleuse et elle est liée avec un œuf.

    •Une des versions les plus intéressantes provient de la région de l’Outaouais où la tourtière est faite seulement de canard coupé en cubes et mijoté dans du bouillon de poulet.

     

     

      Plus de détails

  • Le paté chinois

    Le paté chinois  

     




    Le paté chinois est une recette traditionnelle québécoise réalisée à partir de maïs, de viande et de pommes de terre.
    Selon certains, le paté chinois aurait vu le jour à la fin du XIXe siècle, lors de la construction de la voie de chemin de fer pancanadienne par le Canadien Pacifique. À l'époque, les ouvriers, surtout d'origine asiatique, y étaient nourris, dit-on, uniquement de bœuf haché, de pommes de terre et de maïs, denrées facilement disponibles et peu coûteuses à cette époque. Ils venaient de créer ainsi, par la force des choses, un assemblage désormais unique nommé en leur honneur. Les travailleurs canadiens-français des chemins de fer adoptèrent ce nouveau plat.
    Selon une autre explication, ce mets serait originaire de la ville de South China, non loin d'Augusta, dans l'état américain du Maine, où de nombreux Canadiens français avaient émigré, faute de travail au Québec, durant les années de la révolution industrielle (fin du XIXe siècle). Dès lors, la « China pie », spécialité locale, serait devenue ici, après traduction, le « pâté chinois ».

     

     

      Plus de détails

  • Bannique Amérindienne aux petits fruits

    Bannique Amérindienne aux petits fruits  

     


    Une recette traditionnelle Amérindienne pleine de saveurs et qui vous apportera plaisir et bienfaits avec des fruits pleins de vertus que sont les bleuets et les canneberges.

     

     

      Plus de détails

  • Bouillabaisse des Iles de la Madeleine

    Bouillabaisse des Iles de la Madeleine  

     


    Découvrez une recette de bouillabaisse gourmande venue tout droit des Iles de la Madeleine.... Une variante très rapide et facile a composer.

     

     

      Plus de détails

  • Soupe aux pois à la Canadienne

    Soupe aux pois à la Canadienne  

     


    La soupe aux pois est une soupe faite principalement de pois secs. Elle fait partie, avec de nombreuses variations, de la cuisine de nombreuses cultures. Cette recette de soupe aux pois traditionnelle apparut au Canada au 18e siècle et aurait été dégustée par des colons de l’Acadie qui habitaient dans la région de Chignecto, qui couvre la frontière actuelle entre le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse. Les pois étaient fréquemment cultivés dans les jardins de l’Acadie et, une fois séchés, ils représentaient un aliment de base dans tous les foyers. La soupe en soi était saine, consistante et nourrissante – un excellent plat pour les gens qui s’adonnaient à un travail physique.

     

     

      Plus de détails

  • Cipaille de Gaspésie

    Cipaille de Gaspésie  

     




    Le cipaille ou cipate Canadien est un plat typique Canadien. C’est en Gaspésie que ce plat est très populaire. Cuisine roborative paysanne de la région du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, le nom « cipaille » semble être une déformation de « six-pâtes », ou peut-être selon Jehane Benoît de « sea-pie ». À l'origine, en effet, on met une couche de pâte sur laquelle est étendue une couche de viande dite « sauvage » de venaison à l'origine, des patates en cubes et ainsi de suite jusqu'à la sixième couche de pâte, le tout assaisonné à volonté pour une cuisson lente au four. Le résultat est un plat dont la structure de base se retrouve dans beaucoup de cultures, de l'Oural au Cap Nord.

     

     

      Plus de détails

  • Quiche Gaspésienne aux crevettes Nordiques

    Quiche Gaspésienne aux crevettes Nordiques  

     



    Les crevettes nordiques ou crevettes de Matane sont sucrées et regorgent de saveur, tout en ayant une texture ferme - elles sont parfaites pour vos sautés, quiches, salades ainsi que vos pâtes.

     

     

      Plus de détails

  • Recette de pain Amérindien-Le Bannique

    Recette de pain Amérindien-Le Bannique  

     



    Les amérindiens chasseurs cuisent un pain ,( la Banique) dont le procédé de la réalisation ignore totalement les étapes à suivre indiquées dans les traités de la cuisine conventionnelle. La pâte est faites d'un mélange de farine ,de levure ,de sel et de l'eau , qu'on enroule autour d'un bâton placé auprès du feu et que l'on tourne et retourne pour obtenir un pain croustillant. Cette même pâte , cuite à feu doux dans un poêlon, deviendra un pain dense mais délicieux. Pour les réjouissance, on la transformera en friandise en la jetant tout simplement dans la friture. On pourra,bien sûr lui ajouter du sucre,des raisins secs, des baies sauvages, du lard.

    note_on.pngnote_on.pngnote_on.pngnote_on.pngnote_on.png

     

      Plus de détails

  • Ragoût de pattes de cochon

    Ragoût de pattes de cochon  

     



    Le ragoût de pattes de cochon fait souvent parti d’un réveillon de noël typique au Québec. Bien que son nom ne soit pas très attrayant, ce met est savoureux fait le bonheur de tous et chacun ! Le ragoût de pattes de cochon, c’est comme un pot-au-feu au porc. Certain disent qu’il est l’un des premiers plats à réunir clou de girofle et cannelle.


     

     

      Plus de détails

  • Canadian beer cheese soup

    Canadian beer cheese soup  

     




    Typique de la tradition culinaire canadienne, la soupe au fromage canadien est une soupe au cheddar rapé et idéal pour déguster lors d'un dîner de famille en hiver ainsi que pour ravir votre palais. Goût très particulier, l'originalité du plat est l'ajout d'une bonne bière à la fin de la cuisson: généralement, c'est de la bière canadienne, mais on peut les remplacés par d'autres bières. la soupe au fromage canadien est un plat autant délicieux que copieux. Vous pouvez prévoir l'ajout d'autres ingrédients : pommes de terre, champignons, carottes, et de nombreux autres ingrédients qui varient selon les goûts personnels.

     

     

      Plus de détails

  • Le Bagel

    Le Bagel  

     



    Le bagel est une sorte de couronne de pain dont la pâte contient du malt, de l’œuf, du sucre. Elle est ébouillantée dans de l’eau miellée puis cuite dans un four à bois.

     

     

      Plus de détails

  • Chiard à la viande salée

    Chiard à la viande salée  

     



    Chiard signifie «viande hachée» au Québec. On nomme "chiard" également un savoureux frit hash: hamburger avec des restes de viande haché et frites de pommes de terre et des oignons, assaisonnés avec de l'herbe la plus populaire dans la belle province, la sarriette.
    Le chiard est un ragoût de porc ou de boeuf très apprécié autrefois par les pêcheurs, chasseurs ou trappeurs. Il en existe plusieurs variantes dont celle que nous vous présentons aujourd'hui.

     

     

      Plus de détails

  • Salade de homards

    Salade de homards  

     



    Ce Roi des crustacés se prête à tous les goûts et à toutes les fantaisies!

     

     

      Plus de détails

  • Homard thermidor

    Homard thermidor  

     



    Envie de vous gâter ou de faire franchement plaisir aux papilles de ceux que vous aimez? Succombez au homard , bouchée après bouchée. Simplement bouilli entier ou encore plus élaboré en salade, en crêpes, à la Thermidor, grillé, gratiné, mariné ou assaisonné d’une infinité de sauces. Avec lui, c’est sûr: vous goûterez les Îles-de-la-Madeleine et la Gaspésie.

     

     

      Plus de détails

  • Cretons Canadiens

    Cretons Canadiens  

     




    Le creton ressemblent à de la rillette. Il est fait à partir de porc, d'épices et d'oignons. Il a une texture grasse avec beaucoup de goût. Les Cretons sont généralement servis sur un toast dans le cadre d'un petit déjeuner traditionnel québécois.

     

     

      Plus de détails

  • La Sagamité Huronne-Recette de soupe Amérindienne

    La Sagamité Huronne-Recette de soupe Amérindienne  

     



    La sagamité constituait un mets de base dans l’alimentation de nombreuses nations amérindiennes de l’est du Canada. Ce terme est d’origine montagnaise et il a aujourd’hui acquis une valeur historique. Dans l’Ouest québécois, le mot sagamité, qui est souvent prononcé sakamité, est usité au sens de « bouillie de farine de maïs ou de blé et d’eau ou de lait », mais cet emploi est vieilli.

     

     

      Plus de détails

  • Pain de viande

    Pain de viande  

     




    Le pain de viande ou rôti haché est une préparation culinaire à base de viande. Ce mets est constitué d’un mélange de viande hachée (souvent un mélange porc-bœuf ou porc-veau), de mie de pain trempée dans du lait, d'oignons, d'œuf et de diverses épices, cuit au four ou en marmite. Le résultat ressemble à un pain, ce qui lui donne son nom. Ce mets peut se manger chaud, tiède ou froid. Ce plat étant souvent associé au terroir, plusieurs recettes ont la dénomination de grand-mère.

     

     

      Plus de détails

  • Le Bouilli

    Le Bouilli  

     



    Le bouilli ou encore « dîner bouilli » fait partie de la cuisine traditionnelle acadienne. Il aurait sans doute été parmi les mets que les femmes acadiennes ont préparés durant leur passage de Grand-Pré aux colonies anglo-américaines à l’automne 1755. À l’époque, on trouvait tous les ingrédients dans les potagers et les exploitations agricoles acadiennes de la région de Grand-Pré. En examinant les provisions des navires de la déportation de la région de Grand-Pré, on trouve une bonne partie des ingrédients pour préparer un bouilli – des choux, des navets et des patates ou pommes de terre, et du porc salé.

     

     

      Plus de détails

  • Galette à la morue séchée

    Galette à la morue séchée  

     




    Les pêcheurs européens sont arrivés dans les îles de Canso de la Nouvelle-Écosse durant les années 1500. Ils ont construit des abris temporaires, des quais et des vigneaux le long du littoral pour profiter des stocks de morue abondants situés à proximité. Le poisson séché et salé était expédié vers les marchés en Europe, en Amérique et dans les Antilles en échange de biens de toutes sortes. À son apogée, la pêcherie de Canso produisait plus de cinq millions de poissons en une seule saison, et les travailleurs à terre, les pêcheurs, les soldats et les marchands vivaient et travaillaient côte à côte. Il ne fait nul doute que ces galettes de poisson étaient souvent servies dans les maisons de Canso de l’époque, fournissant l’énergie nécessaire aux hommes pour leur dure journée de labeur. Elles demeurent toujours un plat populaire dans la région.

     

     

      Plus de détails

  • L'éclade de moules de Port Royal

    L'éclade de moules de Port Royal  

     




    Cette recette d’éclade date de plus de 400 ans. Elle a été apprêtée pour la première fois par des pêcheurs près de Brouage, en France, lieu de naissance de l’explorateur Samuel de Champlain. En 1598, Champlain a effectué sa première traversée de l’océan Atlantique et s’est établi à Port-Royal en 1605. Port-Royal lui a servi de point d’attache pendant les trois années suivantes tandis qu’il parcourait les côtes et cartographiait le littoral. Champlain, peut-être l’un des premiers véritables gourmets, était membre fondateur de l’Ordre de Bon Temps, une société gastronomique dont les membres fournissaient à tour de rôle le gibier pour la table et festoyaient dans une atmosphère de gaieté. Vu que les moules sont facilement disponibles le long de la côte de la baie de Fundy, Champlain a probablement savouré un délicieux festin de ces crustacés apprêtés à la façon traditionnelle de sa région natale.

     

     

      Plus de détails

  • Shrimp cakes

    Shrimp cakes  

     



    Découvrez une recette typique des Micmacs. De par leur situation géographique le long de la côte, les Micmacs étaient de grands consommateurs de fruits de mer. Les nations n’ayant pas accès à la crevette de mer se tournaient vers les gammares, aussi appelés crevettes d’eau douce.

     

     

      Plus de détails

  • Fricot au poulet

    Fricot au poulet  

     




    Le fricot au poulet, que l’on appelle aussi bouillon au poulet, est de loin le plus populaire en Acadie. Le fricot était autrefois un mets de grandes occasions. Lorsque de la visite arrivait ou qu’il y avait une fête regroupant beaucoup de gens, comme les frolics, les corvées, les veillées, on tuait une poule pour faire un fricot. Aujourd’hui encore, presque toutes les familles acadiennes font le fricot à la poule ou au poulet.

     

     

      Plus de détails

  • Ploye Acadienne

    Ploye Acadienne  

     




    La ploye de sarrasin est une galette qui fait partie intégrante de l’héritage Madawaskayen. La ploye avait autrefois la place d’honneur sur la table des familles nombreuses. Au dire de certains, une vraie ploye ne doit pas être tournée pendant la cuisson. On peut la déguster avec du beurre, de la mélasse, des cretons, du sucre ou du sirop d’érable.

     

     

      Plus de détails

  • Chaudrée de Palourdes

    Chaudrée de Palourdes  

     



    Le Canada ne manque pas de fruits de mer frais, crustacés, poissons, algues marines et plantes salines abondent. Remplissez votre cuisine d’arômes maritimes et dégustez les délices avec des recettes traditionnelles martimes comme la chaudrée aux palourdes.

     

     

      Plus de détails

  • Pagan-pakwéjigan (Pain  Bannock)

    Pagan-pakwéjigan (Pain Bannock)  

     




    Le pagan-pakwéjigan est le terme algonquin pour désigner la bannique de noisettes ou pain de bannock aux noisettes. Les noisettes sont très cuisinées dans la tradition amérindienne. Beaucoup de plats en contiennent. Dans cette recette, le goût des noisettes reste assez discret et c’est un régal de manger ces pains avec de la confiture ou même pour accompagner tout autre plat comme du pain le ferai. Vous pouvez ne pas les faire frire pour une question de goût, mais les pains sont tout aussi bons frits. Notez que les pains de bannock ont l’avantage de se conserver longtemps dans un endroit frais et sec.

     

     

      Plus de détails

  • Médaillons de cerf en croûte de Pacanes

    Médaillons de cerf en croûte de Pacanes  

     


    Une délicieuse combinaison de venaison et de noix, à préparer pour les occasions spéciales ou pour faire plaisir à un être cher.
    Le brocoli, les asperges, les épinards ainsi que le rapini et les champignons se marient très bien avec cette recette.

     

     

      Plus de détails

  • Truite à L'Amérindienne

    Truite à L'Amérindienne  

     


    Une recette saine et typiquement Amérindienne qui vous fera découvrir de nouvelles saveurs sauvages!!!

     

     

      Plus de détails

  • Recette Amérindienne "Tagliatelles à la courge"

    Recette Amérindienne "Tagliatelles à la courge"  

     



    la courge a longtemps été un aliment incontournable, à la base, avec le maïs pour les Amérindiens du Québec et de l’Ontario qui avec ingéniosité réalisé des recettes peu commune de nos jours.

     

     

      Plus de détails

  • Côtelettes d'agneau à la Blanche de Chambly

    Côtelettes d'agneau à la Blanche de Chambly  

     


    Une recette facile de côtelettes purement Québécoise....

     

     

      Plus de détails

  • Côtes levées rebelle

    Côtes levées rebelle  

     


    Des côtes levées pur Québec à la Blonde de Chambly

     

     

      Plus de détails

  • Sagamité de canard confit

    Sagamité de canard confit  

     


    Plusieurs nations autochtones préparaient déjà du confit il y a des centaines d’années. Pour pouvoir conserver la viande plus longtemps, une chose essentielle pour eux, ils la faisaient cuire très lentement dans du gras animal, notamment du gras de raton laveur.

     

     

      Plus de détails

  • Brie fondant aux amandes et beurre d'érable

    Brie fondant aux amandes et beurre d'érable  

     


    Hummm, un recette gourmande et tellement facile à réaliser...

     

     

      Plus de détails


Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus
OK